Jour 12 : Le 15 février 2012

Ce matin, passage de la grande à la petite, traversée en bateau pour Langkaoui !
Nous avons acheté nos billets à l'avance sur internet (aucun problème), 2 départs tous les matins, à 8h15 et 8h30.
15 E par personne c'est cher mais on avait vraiment envie de terminer ce séjour par un peu de plage et de flemasse après tant de culture, de visites et de découvertes.

A Penang, le port de ferry est situé juste en face de la tour de la Reine dans le quartier colonial.
A moins d'être complètement bigleux il est donc très facile à repérer, et on ne mets que 10 mns en taxi depuis le centre-ville pour y arriver.
 

Rien à dire sur la traversée. Ce fut confortable et la mer est restée bien sage.

A l'arrivée, on prend un taxi groupé avec une jeune francaise rencontrée sur le rafiot.
Mademoiselle s'aprete, après un brillant Erasmus à aller faire de hautes études de management à New york.
Comme elle dit, pour une graine de banlieue comme moi, il est pas mal le palmarès.
Elle n'a pas d'hébergement et on décide de l'embarquer avec nous.

D'entrée Langkaoui nous semble être l'exact contraire de Penang.
Une île encore très branchée nature, pas d'overdose de construction, le calme, quelques vaches dans les près et une jungle à souhaiter grimper sur tous les cocotiers tant on se dit que ça doit être joli vu d'en haut.
Bref on est bien contents.

Malaysia2 378  Malaysia2 433  Malaysia2 438

Malaysia2 558  Malaysia2 457

Zachry guest house :
(résas et infos : hostelworld.com)

 Trouver un hôtel à Langkaoui, c'est comme qui dirait un sport que vous m'en direz des nouvelles...
Pas besoin de sortir d'Erasmus pour comprendre l'équation suivante :
Soit hôtel à prix abordable mais situé à la capitale, loin des plages avec la perspective de se taper des tonnes de transport pour balader dans l'île.
Soit hôtel situé dans la meilleure partie, au sud-ouest près des plages mais horriblement cher.
Entre les deux il n'y en a qu'un et il s'appelle le Zachry guest house.
Situé dans la plus belle partie de l'île (au sud ouest) et proposant des chambres doubles avec clim à 14 E.

Seulement voila, sur internet, on a lu des avis contrastés.
Paraîtrait même que les lieux seraient si affreux qu'y faire dormir un chien relèverait de la plus haute cruauté.
Alors évidemment on était un peu sur nos gardes en arrivant...

Au paradis !

Le personnel est tout simplement unique.
Que ça soit pour la causette, pour remonter le moral à la touriste qui s'est vu refuser une location de moto (on l'a vu),
pour vous organiser des barbecues surprises avec les moyens du bord, pour les bons plans, ces gens méritent la médaille des hôtes parfaits.
 
Malaysia2 383

De plus, le ménage est fait chaque jour. Les serviettes changées chaque jour aussi.
Ce qui est plutôt rare dans cette gamme de prix.
En lieu et place de ce qu'on nous avait décrit comme d'affreux toutous baveux, 2 ou 3 amours de chien qui passent leur temps à dormir et à se faire gratter le dos par les clients. Et puis plein de canards, et puis des chats, et puis des bières à 3 ringit (moins d'un euro).
Les chambres (à 14 E) sont basiques mais spacieuses avec de belles salles de bain et extrêmement propres.
L'ambiance générale est un peu baba cool, un peu auberge espagnole mais 100 % conviviale.
En plus ce qu'il y a de bien avec le zachry c'est que vous êtes dans le meilleur emplacement possible rapport aux plages puisque vous êtes à 15 mns de marche de Patai Cenang (le feu de l'action avec tous les restaus et les hotels de luxe), tout en étant à proximité (5 mn de marche) de la magnifique Patai Tengai, infiniment plus jolie, plus tranquille et plus intimiste que la première.

Franchement je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à l'endroit ou l'on ferait bien d'envoyer en stage quelques tenanciers de boui-boui pseudo touristiques.

Seul problème pas de place pour la jeunette avec nous.
L'employé de la guest la confiera à un copain taxi avec l'ordre de pas la lâcher tant qu'elle aura pas trouvé un toit pour la nuit.

 Après installation, justement on y va en repérage à cette plage de Patai Tengai.

Malaysia2 460

  Malaysia2 468  Malaysia2 475

Malaysia2 462

  Et on s'y trouve tellement bien qu'on y reste scotchés tout l'après-midi.
James est en manque de poisson, Et en avant le snorkeling !
Et moi je suis en manque juste de ne rien faire . Et en avant la glande ! 

   Malaysia2 486  Malaysia2 419

Puis on va quand même faire un petit saut à Patai Cenang histoire de pas se coucher idiots.
Bon la plage est moins typique, plus " clichée bord de mer ", il y a plus de monde et surtout beaucoup de restaus.
Les prix sont également nettement en hausse pour tout.

On y trouve quand même une bizarrerie, la snake skin banana, (banane peau de serpent).
On ne goûtera pas, trop cher...

Malaysia2 471

 

En fin d'aprem apéro obligatoire à la guest, ambiance maison du bonheur tagada tsoin tsoin..
Nous rencontrons un couple d'anglais charmant d'un certain âge et apparemment bien plus habitués au confort que nous qui nous explique que c'est leur premiere fois en guest-house et qu'il adore ce concept.
" Si on avait su avant me dit Jane, ici au moins tout le monde se parle, c'est chaleureux, fini pour nous les hôtels de chaîne ou tout le monde se fait la gueule au petit déj !"
On ne peut pas dire mieux. 

Nous échouons à la table recommandée par le staff, juste à cote de la guest.
Snapper au barbecue (2.50 E) pour James et il y en a facile pour deux.
Brochettes satay pour moi.

  Malaysia2 483  Malaysia2 482

Ainsi s'achève la journée.
Ciel ! nous réalisons que nous sommes à jour moins deux du départ.
 
Et on s'en va soigner notre coup de blues au clair de lune...