Jour 11 : Le 14 février

 

La dominante de la journée se portera vers les hauteurs.
C'est en altitude que nous passerons donc en partie ce 3 ème jour à Penang.
Mais me direz vous, que faire un jour de St Valentin sinon s'envoyer en l'air ?

On commence cool par une visite bien terre à terre.
Celle du Khoo Kongsi que nous n'avions pas eu le temps de voir en faisant le walking tour du premier jour.
J'en profite pour dire que si on veut se le frapper en une fois ce walking tour, à mon avis on se goure.
Les visites qui y sont incluses (notamment la Peranakan mansion et le Khoo kongsi) sont tellement riches que tout voir en une journée nous semble être un vrai marathon culturel.
Marathon sponsorisé par le lonely planet certes, mais qui assurement, transformera vos pattes en marmelade.

Le Khoo Kongsi
(1.25 E l'entrée, ouvert tous les jours de 9 h à 17 h)

Alors là c'est simple il faudrait déjà avoir potassé une nuit sur la question pour déjà comprendre de quoi il s'agit.
Accrochez vous à vos chaussettes, je vais essayer de faire synthétique.
Vu de loin, une de ces chinoiseries fort complexe qui se visitent comme un quartier vouée aux arts, à la politique, à la religion et à la splendeur de Mère Patrie (la Chine).
Vu de près, c'est encore plus complexe et vraiment il faut avoir les neurones bien accrochés pour comprendre le fonctionnement du lieu illustre.
Pour donner la mesure du vertige, voici le savant système qui permet de comprendre comment sont nomme les responsables du Khoo Kongsi, élus tous les ans depuis 1901.

Si vous avez tout compris, vous serez alors en mesure de dater chaque big boss dans l'histoire et dans sa génération d'après son nom.

Malaysia2 303

Et puis ça continue comme ça pour tout. Les symboles, les décisions, les règles.
Voila bien une des seules visites qui est d'autant plus captivante que justement on ne comprend rien.

Les Kongsi (ou maison des clans) c'était et c'est toujours une sorte de " gouvernement parallèle ", très puissant et très riche qui régit, organise finance et juge la communauté chinoise de Penang. Évidemment il ne se substitue pas aux lois malaises auxquelles tous les mister Lee doivent se plier en rang d'oignon.
Mais si vous vous le mettez à dos le Kongsi, il y a fort a parier pour qu'il ne vous reste plus alors qu'à ramer jusqu'aux cotes chinoises pour fiche le camps.
Ici (a oui parce qu'en plus il y en a plusieurs), il s'agit du clan des Khoo, un des plus influents.

L'ancètre des lieux c'est lui :
Un riche banquier philanthrope qui selon la pancarte, s'est décarcassé pour les bonnes oeuvres des chinois.

Malaysia2 302

Lieu de culte et de culture, la richesse Baba Nonya (encore elle) est visible du sol au plafond.
Et dire qu'on apprend que le Kongsi des origines (1901) était encore plus fastueux que celui-ci reconstruit en 1906.
Et que donc maintenant on à droit à la version pauvre.

Malaysia2 249 Malaysia2 291

Malaysia2 244 Malaysia2 245

Malaysia2 247 Malaysia2 304  

Malaysia2 301 Malaysia2 309

Après avoir avoir pris une bonne dose d'humilité devant autant de complexité et d'intelligence.
(Je précise que c'est pas parce qu'on a pas tout capté qu'on trouve que c'est intelligent, mais que c'est pas dur de voir que le Khoo Kongsi n'est pas sorti du cerveau d'un imbécile).

Nous prenons un taxi pour Penang hill qui se trouve juste a l'extérieur de la ville.

Penang Hill
( 7.50 E l'aller-retour en funiculaire.
De 6h30 à 21 h 30 du dimanche au vendredi.
Jusqu'à 23 h 30 le samedi)


A 821 mètres d'atitude, c'est pas l'Everest mais ça suffit pour profiter d'une délicieuse fraîcheur à n'en pas croire son thermomètre.
Comme évidemment l'endroit est très couru, (autant par les malais que par les étrangers) il vaut mieux venir le matin, sous peine d'avoir à se coltiner une queue dont vous me direz des nouvelles pour le funiculaire (départ toutes les 30 mns, 30 mns de trajet).

D'en haut, la vue c'est vraiment quelque chose.

Malaysia2 378

Malaysia2 342 Malaysia2 355

On y trouve aussi :
(1 partout et balle au centre) un temple hindou et une mosquée.




Malaysia2 352 Malaysia2 353

Et même une maison de particulier tout ce qu'il y a de cosy et un canon.

Malaysia2 354 Malaysia2 357
 

Plus évidemment plein de chemins goudronnés pour les randonnées pédestres à travers la pampa.
Et des voiturettes-électriques-taxi pour les feignasses (pas donne).
Quelques restaus aussi, mais de luxe !
Pas la moindre gargote, ni épicerie, même pas d'eau en vente.
Donc si vous n'avez pas prévu le repas avec vous, préparez vous à le sauter.
A moins bien sur que vous ayez les moyens (ce qu'on vous souhaite) de vous offrir les superbes restaurants panoramiques parce que ya vraiment rien d'autre !
Finalement nous c'est la faim qui nous à fait redescendre plus tôt que prévu.

Après un petit casse-croûte vite fait sur le gaz, nous voila parti en bus pour Battu Ferringhi.

Battu Ferringhi :

On avait à peu près tout entendu du lieu, mais depuis Gerorgestown, ya pas a tricoter, la plage la plus sympa et la plus accessible c'est elle.
Alors ils doivent pas avoir les yeux en face des trous les détracteurs parce que c'est vrai ça se présente comme une petite station balnéaire, avec hôtels et un peu de béton par endroit, mais pour y voir la Grande Motte, il faut avoir perdu le sens des proportions.
Ici franchement ils auraient pu faire plus moche.
Et c'est pas les Perenhians, donc on fait avec les moyens du bord.
Le souci, c'est qu'il ne faut pas attendre la destination finale de la plage principale (45 mns depuis Gerogetown avec le bus.)
Car peu avant d'y arriver, c'est une succession de criques magnifiques et tranquilles que vous voyez défiler par la vitre.
Il faut descendre des que vous les voyez !
Nous, pensant que ça serait encore plus joli apres, on a fait les moutons. Mais bon, faut pas pousser mémé, elle est quand même pas mal cette grande plage de Battu Ferringhi.
Et ceux qui aime pas ils ont qu'à aller se baigner sur la planete Mars.

Malaysia2 350

Malaysia2 401 Malaysia2 398

Quand soudain, pourquoi pas ? se dit James...
Evidement je suis la commise d'office pour les photos...

Malaysia2 412 Malaysia2 421

Malaysia2 430 Malaysia2 425 

Malaysia2 423 Malaysia2 420

 
Dixit de l'oiseau : On se sent absolument pas les sangles, c'est confortable et on se sent vraiment comme un oiseau.


Pour ceux que le boatsailing intéresse, nous avons constaté les mêmes prix à Penang et à Langkaoui :
20 E les 10 mns, 25 E les 15 mns.
C'est pas donné mais à votre avis, combien ça coûte en France ?

Retour à la guest par voie de bus.
On repasse devant les mêmes criques sublimes comme des couillons, mais on a plus le temps d'aller y faire une trempette.

On cherche un restau, et comme à chaque St Valentin ou en général on est à l'etranger, notre grand plaisir c'est d'avoir au moins un bon verre de vin.

Alors on creuse, on se renseigne.
On nous envoie d'abord dans une abomination (un des restaux les plus chers de Georgetown),
" Le ship ", qui est sensé offrir la quintessence du sublime.
On découvre horrifies le menu du jour avec des petits coeurs autour.
De la méduse ! (c'est bon on a déjà donné en Corée) et... des ailerons de requins.
Nous on préférerait perdre le goût que d'alimenter cette magouille abjecte qu'est l'exploitation de ces magnifiques animaux que l'on décime par la torture.
En jetant un oeil aux convives, on s'apercoit qu'ils sont presque tous chinois.
Retour à la case départ.
On finit par dégoter un bel hôtel restaurant, tout près de Love Lane à Georgetown, qui bien sur est occidental (rapport au vin).
Ce sera la première fois que nous délaisserons cette fantastique cuisine locale, si diversifiée.
(je sais, l'appel du pinard, ça fait des dégâts collatéraux).

12 E par personne, alcools compris.

 Malaysia2 443

Malaysia2 444 Malaysia2 445

Malaysia2 449

Voila on vous laisse en souhaitant à tous les Valentins et Valentines de merveilleuses fêtes à venir.
( Et si possible pas que ce jour-là).